L’apprentissage de l’Histoire

Apprendre l’histoire représente un défi de taille… et il faut affronter ce défi très tôt dans l”éducation. Comment peut-on aider nos jeunes à y arriver? Il faut y aller graduellement et faire naître l’intérêt le plus tôt possible, puis entretenir cette flamme avec attention et délicatesse.

Vers l’âge de 6 ou 7 ans, l’enfant est prêt à réaliser que le monde est plus vaste que l’espace familial et il peut comprendre les histoires qui racontent l’histoire. Dès cet âge, on peut commencer à lire les contes historiques au petit . On peut lui faire écouter des chefs d’oeuvre de la musique classique et ceux de la musique de diverses cultures. On peut lui montrer des oeuvres picturales en le faisant parler de ses impressions face à celles-ci.

Vers 8 ou 9 ans, le temps est une notion plus claire dans l’esprit de l”enfant et il peut comprendre que dans le passé, des hommes et des femmes ont vécu et ont été les acteurs des événements qu’on lui raconte. Il peut commencer à apprendre qui a écrit telle oeuvre musicale ou qui à créé telle sculpture célèbre.

À partir de 10 ans, le jeune lit habituellement assez bien pour lire tout seul les histoires de l’histoire. Et on peut lui présenter des livres plus informatifs qui apporteront des précisions sur les faits. Il peut commencer à nuancer les divers styles artistiques selon les époques. Et il peut aborder les oeuvres littéraires importantes dans notre culture et dans la culture de diverses civilisations.

Vers 12 ans, il est prêt à faire des liens entre les histoires de l’histoire, les faits réels et les causes et les conséquences des événements. C’est à partir de ce moment qu’on peut approfondir les diverses époques historiques et demander à l’adolescent de réfléchir sur ces liens pour en tirer des conclusions. On peut aussi lui présenter l”aspect spirituel et philosophique de l’histoire, ainsi que les représentations artistiques diverses qui illustrent les événements, en lui demandant quels liens ils peut faire avec l’époque et le développement culturel.

Cet apprentissage n’a pas de fin car il est immensément riche. Il nourrit la réflexion et évolue tout au long de la vie selon les intérêts du moment.

Faire aimer l’histoire et la culture aux enfants est un cadeau sans prix qu’on peut leur faire et ce d’une façon relativement simple. Les diverses portions de ce sites vous offriront des ressources et des réflexions sur les utilisations possibles de celles-ci. Le Web, mais aussi les bibliothèques publiques, offrent suffisamment de ressources pour occuper des milliers d’heures agréablement et culturellement.

Deux programmes d’éducation à domicile, anglophones, répondent aux critères que je crois importants dans l’éducation historique. Ce sont AmblesideOnline et TRISMS . Le premier pour les années primaires, jusqu’à 12 ans et le second pour les années du secondaire de 12-13 ans à 17-18 ans.  Ils intègrent tous deux, bien que de manière différente, les aspects historiques et culturels nécessaires à une formation solide et ouverte sur le monde.

 

Cette entrée a été publiée dans Education and taguée , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *